Par moments, l’envie de s’éloigner du tumulte urbain se fait sentir vous poussant à rechercher un havre de paix. Cette aspiration est souvent motivée par le désir de se reconnecter avec la nature, d’apprécier des panoramas enchanteurs, d’observer la faune, ou simplement d’écouter le chant des oiseaux tout au long de la journée. Posséder une maison provençale devient alors essentiel pour vivre une telle aventure. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce type d’habitation, continuez votre lecture !

Une maison provençale, c’est quoi ?

La maison provençale est également connue sous le nom de mas provençal. Il s’agit d’une construction emblématique de la région de Provence. Historiquement utilisée comme ferme traditionnelle ou résidence pour les maîtres paysans, ces maisons arborent un charme rustique et antique avec leurs murs en pierre. 

A voir aussi : L'agence immobilière Grand Mont : votre partenaire fiable et historique aux Saisies

Autrefois, elles avaient des usages variés, servant à la fois de lieu d’habitation et de bâtiment agricole pour la culture de :

  • Fruits
  • Blé
  • Légumes
  • L’élevage d’animaux de basse-cour

Aujourd’hui, les maisons provençales séduisent les personnes cherchant à s’installer dans la pittoresque région de Provence. Vous aurez d’autres informations sur ce type de maison sur maisonenconstruction.fr

Avez-vous vu cela : Investissement immobilier en Suisse : que faut-il savoir ?

Diversité architecturale des habitations provençale

Il existe trois configurations distinctes qui définissent la maison provençale dans le Sud de la France.

Les maisons de village provençales se situent dans les villages perchés, ces habitations de petite taille s’étendent sur plusieurs étages, souvent avec une pièce par niveau. Historiquement, le rez-de-chaussée servait de salle commune ou même de chambre à coucher pour les résidents les moins fortunés. Les étages supérieurs abritaient les chambres communes et le grenier pour le stockage alimentaire.

Les bastides provençales sont ces résidences de villégiature appartenaient autrefois à des personnes fortunées se retirant sur leurs terres du printemps à l’automne. Leur architecture obéit à des règles précises avec un toit plutôt plat composé de quatre pentes, des fenêtres généralement grandes et en hauteur, une symétrie soignée et une enceinte de jardin.

À l’origine des fermes traditionnelles, les mas provençales sont situés dans la campagne. Construits au fil du temps avec la pierre locale, ils présentent des façades avec de petites ouvertures au nord pour se protéger du vent, tandis que les fenêtres au sud sont également modestes pour éviter la chaleur estivale. Il existe deux types de mas notables. D’un côté, le mas du Lubéron est conçu comme un pavé rectangulaire avec des chambres orientées au sud. D’un autre côté, le mas camarguais ressemble à une hacienda avec de grands volumes, des murs blancs, et une cour intérieure en forme de U abritant habitations et écuries.

Les attributs distinctifs de l’habitat provençal

Les maisons provençales sont de formes diverses, mais partageant des caractéristiques communes. Elles se distinguent par une architecture triangulaire, une orientation plein sud, des couleurs chaudes (ocre, beige, orange) et l’utilisation de tuiles génoises. 

Construites en pierre et plâtre, ces maisons intègrent souvent des volets en bois pour une efficacité thermique optimale. Idéales en Provence, ces habitations sont conçues pour profiter du soleil, avec des terrasses, piscines et une façade résistante au mistral. Leur charme authentique s’exprime également par des couleurs intérieures claires et des parements en pierre, ajoutant une touche méditerranéenne.