Lorsqu’il s’agit de préparer sa retraite, le choix du Plan d’Épargne Retraite (PER) revêt une importance cruciale. Décider judicieusement implique de considérer divers critères allant des frais aux supports d’investissement. Dans la suite de cet article qui aborde les éléments déterminants, découvrez les clés pour faire le choix optimal de votre PER et garantir des revenus complémentaires stables à l’heure de la retraite.

Tenez compte des frais 

Pour optimiser la rentabilité de votre Plan d’Épargne Retraite (PER), une vigilance accrue sur les frais imposés par votre assureur s’impose. Sur cette page, découvrez toutes informations liées au PER. Les divers coûts, souvent dissimulés, jalonnent l’intégralité du contrat : frais d’entrée, gestion, arbitrage, transfert, et autres. Scruter chaque détail est capital.

En priorité, optez pour un PER avec des frais d’entrée (ou frais sur versements) oscillant entre 0 et 2 %. Pour les frais d’arbitrage, privilégiez les assureurs qui les exemptent. En ce qui concerne les frais de gestion, la norme recommandée est de ne pas dépasser les 0,7 %. Assurez-vous également que les fonds d’investissement choisis ne comportent pas de frais sur la performance. Une analyse minutieuse de ces éléments est nécessaire pour garantir une gestion optimale de votre PER.

Bien choisir son mode de gestion 

Comme dans le domaine de l’assurance-vie, la gestion d’un Plan d’Épargne Retraite (PER) peut être soit libre, soit pilotée. Dans le premier scénario, vous avez la responsabilité de la répartition de votre épargne, exigeant une connaissance approfondie des marchés financiers. Il importe de vérifier attentivement la répartition entre fonds euros et unités de compte. Il s’agira de diversifier ces dernières parmi actions, obligations, fonds d’investissement (FCP), fonds indiciels (ETF), et sociétés immobilières (SCPI).

En revanche, la gestion pilotée confie la responsabilité à l’assureur, alignant la gestion sur votre profil de risque, variant de prudent à offensif selon votre âge, situation personnelle et professionnelle, et horizon de placement.

Dans tous les cas, la qualité et la diversité des supports sont primordiales. Comparez attentivement les performances passées, surtout durant les périodes de turbulence financière en 2018 et 2020, ainsi que leurs notations. Une approche réfléchie s’avère importante pour assurer une gestion optimale de votre PER.

Vérifiez que vous avez la liberté de sortir selon vos souhaits

Avant de vous engager dans un PER, prenez des précautions spécifiques concernant les modalités de sortie. L’avenir reste incertain, et il est difficile de prévoir votre situation dans 10, 20, 30, voire 40 ans. Pourrez-vous avoir besoin de l’intégralité de votre capital en une seule fois ? Préférerez-vous le diviser sur plusieurs années, par exemple tous les 5 ans ? Ou opterez-vous plutôt pour une rente mensuelle stable, croissante, ou décroissante ?

Afin de prendre des décisions éclairées lors de la retraite, choisissez un contrat offrant une gamme complète d’options de liquidation. Assurez-vous d’avoir la possibilité d’effectuer des rachats fractionnés et vérifiez qu’aucune obligation de liquidation à un âge spécifique ne vous est imposée. Une autre précaution essentielle consiste à vérifier la possibilité d’effectuer des versements même après avoir procédé à un rachat fractionné de votre épargne.